Nos adhérents

L'UNAFO rassemble 136 acteurs qui gèrent près de 140 000 logements et qui permettent aux personnes en situation de précarité d'accéder à un logement et d'y rester

Consulter l'annuaire

L’Unafo

L’Unafo, union professionnelle du logement accompagné, représente ses adhérents, anime et structure le réseau, professionnalise le secteur.

Connaître l'Unafo

Agir et être utile dans un contexte social difficile

Forte d’un diagnostic partagé par l’ensemble de son réseau, l’Unafo s’est fixée 5 grandes orientations qui permettront d’inventer collectivement le logement accompagné de demain.

Pour la période 2018-2022, l’Unafo a adopté, au terme d’une démarche participative avec l’ensemble de ses adhérents, un projet stratégique 2018-2022.

Développer une union professionnelle ouverte dont les adhérents soient le moteur

Le développement de l’Unafo nécessite de faire de la vie associative le reflet de la diversité des adhérents. A cet effet, il convient d’assurer une vie démocratique de l’Union professionnelle et une liaison dynamique entre adhérents, administrateurs et équipe salariée. Il convient également d’assurer le développement de l’Union en s’ouvrant à de nouveaux publics et de nouvelles formes de logement accompagné. Enfin, il convient de repérer, d’encourager et de faire reconnaitre les innovations sociales développées par les adhérents.

Donner aux résidants leur place dans l’action de l’Unafo

L’utilité sociale de nos actions est de permettre l’accès et le maintien dans le logement, de soutenir des personnes défavorisées. L’orientation du logement d’abord tend, de son côté, à renforcer la place et le rôle des personnes accueillies. L’Unafo doit donc, dans ses projets et ses actions, donner une place centrale aux résidants : leurs besoins et attentes, leurs droits, leur participation et leur représentation tout comme leur place dans la gestion immobilière et les services.

Faire valoir la diversité et l’utilité sociale du logement accompagné

Le logement accompagné joue un rôle essentiel dans les parcours de vie des personnes en difficulté d’accès au logement. Il propose un lieu de vie autonome et adapté, directement accessible (logements meublés avec eau, électricité, chauffage), abordable en raison de la bonne solvabilisation des logements. Par ailleurs, grâce à une gestion locative sociale de proximité, il permet aux personnes d’être accueillies, écoutées et orientées vers les services répondant à leurs besoins. Cette vie quotidienne soutenue peut être également complétée par la mobilisation des services d’accompagnement social ou à la santé correspondant aux différentes problématiques vécues par les résidants. L’Unafo doit donc, dans ses projets et ses actions, affirmer l’identité multiple et en mouvement du logement accompagné, qui joue une fonction sociale essentielle.

Rendre plus visible le logement accompagné dans les territoires

L’utilité sociale du logement accompagné est multiple. Le logement accompagné peut constituer, selon les cas, un outil de mobilité sociale, un facilitateur d’insertion, un lieu de vie pérenne. Cependant, cette utilité sociale est mal appréhendée par les acteurs dans les territoires, confrontés à des besoins sociaux très divers d’un endroit à l’autre. Les adhérents de l’Unafo ont donc pour but de construire des réponses adaptées à chaque territoire, en termes de projets immobiliers et sociaux. L’Unafo développera des moyens de connaissance, d’expertise et d’ingénierie sociale sur le logement accompagné dans les territoires. L’Union veillera à ce que soient développés des outils de communication, afin de valoriser le logement accompagné, son utilité sociale et son rôle dans les trajectoires résidentielles des personnes en articulation avec d’autres réponses, d’autres dispositifs.

Consolider un modèle économique et social pérenne

Le modèle de financement du logement social ou très social a considérablement évolué ces dernières années avec, notamment, une réduction des aides à la pierre, le recentrage des autres financeurs sur leur cœur de cible, l’idée que le logement social doit se financer lui-même et les remises en cause de l’APL. Ces transformations interviennent dans le même temps où il est demandé la production de logements de qualité, adaptés, accessibles, abordables.