L’Unafo

L’Unafo, union professionnelle du logement accompagné, représente ses adhérents, anime et structure le réseau, professionnalise le secteur.

Connaître l'Unafo

Le logement accompagné recouvre une diversité d'établissements, tous conçus pour répondre à des besoins particuliers.

Le logement accompagné c’est un logement autonome, abordable et adapté tout en renforçant les moyens humains qui permettent aux personnes logées d’être accompagnées selon leurs besoins.

Logement autonome

Les logements proposés en résidence sociale sont pourvus de tous les éléments de confort nécessaires (cuisine, sanitaires), afin de permettre une utilisation totalement privative des lieux malgré leur taille : ce sont en effet souvent des studios d’une vingtaine de mètres carrés, sauf lorsque le projet social de l’établissement prévoit l’accueil de couples (avec ou sans enfant), de familles monoparentales, auquel cas les surfaces des logements sont adaptées au nombre d’occupants.

Ces logements dits « autonomes » prennent place dans des établissements également pourvus d’espaces collectifs (salles polyvalentes, salles de télévision, cuisines collectives, salons d’étage, etc.) dédiés à la réalisation d’actions ou d’activités définies au sein du projet social et permettant l’animation de la vie de l’établissement.

Un habitat qui sécurise

Ces différents établissements ont en commun de proposer un habitat qui sécurise le résidant qui accède au logement :

  • Le résidant n’est pas hébergé, mais logé en logement accompagné : il dispose d’un contrat d’occupation, qui, reconductible tacitement, fixe les droits et devoirs des deux parties prenantes, précise les prestations comprises dans la quittance.
  • En accédant à son logement, le résidant n’a qu’à poser ses valises : aucun frais supplémentaire n’est nécessaire, car le mobilier, les draps sont fournis. Des prestations complémentaires (exemple : laverie, salle TV, etc.) peuvent être également proposées.
  • Le résidant paye une redevance « tout compris », strictement contrôlée par l’Etat, et non pas un loyer, ce qui le protège parce qu’elle est encadrée par l’Etat. Elle inclue tous les frais liés à la consommation d’eau, d’électricité, de gaz et de chauffage dans un forfait. Le résidant est donc protégé, grâce à ce système, de la précarité énergétique.
  • Le résidant est soutenu financièrement car il peut prétendre, si ses ressources le permettent, à recevoir l’ « APL-foyer ». Cette aide au logement est plus favorable au résidant que l’APL logement, notamment parce qu’elle couvre aussi les dépenses réelles liées aux charges (eau, gaz, électricité).

Une fonction de gestion locative sociale

Les acteurs du logements accompagnés assurent une fonction de gestion locative et une fonction de gestion locative sociale visant à l’insertion des personnes accueillies en lien avec les services sociaux de droit commun et partenaires locaux. Ils sont ainsi des « ensembliers de l’accompagnement social » mobilisant l’ensemble des ressources locales disponibles, afin que soit proposé aux résidants un accompagnement adapté à leurs besoins.