1. Unafo
  2. Toute l’actualité
  3. Le logement accompagné, une clé pour les métiers en tension

Le logement accompagné, une clé pour les métiers en tension

Catégories
  • Politiques Publiques

En septembre dernier, le Premier ministre saisissait le Conseil économique, social et environnemental sur les métiers en tension. Dans l’avis qu’il vient d’adopter, le CESE pointe le logement comme un des freins au recrutement. Voilà qui renforce la légitimité du logement accompagné !

Le CESE identifie plusieurs causes à la tension que rencontre certaines professions : niveaux de salaires, formation spécifique exigée, structure démographique, insuffisance de main d’œuvre, conditions d’emploi, inadéquation géographique,  articulation entre la vie personnelle et la vie professionnelle… La crise sanitaire joue également un rôle important : ainsi le CESE souligne que « le contexte de reprise des activités dans l’ensemble des secteurs peut conduire les salariés à reconsidérer leur choix d’orientation professionnelle. Ces salariés peuvent être attirés par des secteurs où les salaires sont un peu plus élevés et/ou les conditions d’emploi plus pérennes, au regard de ce qu’il s’est passé pendant la crise sanitaire. »

Le logement, élément clé

Le logement est également cité comme un des éléments clés pour expliquer les tensions, mais aussi pour apporter des solutions. Ainsi, le CESE souligne que « l’organisation de solutions de mobilité et de logement dans les territoires peu denses ou mal desservis pour les saisonniers et les alternants est une équation globalement compliquée dont certains secteurs et collectivités se sont néanmoins saisis. Ils sont indispensables à l’insertion professionnelle des jeunes, en particulier les moins qualifiés et sans ressources »

Le lien entre le logement et l’emploi est très fort, dans la mesure où la recherche d’un travail se situe nécessairement dans un rayon géographique limité. L’offre de logement à prix accessible et à proximité des lieux de travail doit être développée. Or la métropolisation rend plus coûteux le foncier dans les zones d’activité. À l’inverse, certains territoires en déprise démographique accueillent aussi des activités sans que les politiques d’urbanisme soient toujours ajustées aux besoins pour accueillir des travailleurs et des travailleuses.

Le logement accompagné, une solution à soutenir

Concernant le logement, le CESE préconise notamment de renforcer les aides déjà mises en œuvre pour accompagner les mobilités professionnelles ou garantir le loyer (dispositif Visale). Il recommande également de porter une attention particulière aux saisonniers, aux alternants et plus généralement, aux salariés en situation de précarité et dont le contenu des missions n’est pas éligible au télétravail.

Concernant, la question de l’accès au logement des jeunes, dont les parcours sont rarement linéaires, le CESE constate que « le parc social et le parc privé ne répondent pas toujours à ces critères (longue procédure d’attribution, niveaux des loyers, localisation de l’offre parfois éloignée des lieux de formation ou d’emploi) ». Le CESE estime donc que « les offres de logements destinés aux jeunes doivent par conséquent tenir compte de ce phénomène de transition d’une situation à l’autre, quel que soit leur statut (étudiants/étudiantes, jeunes en insertion professionnelle, apprentis, travailleuses/ travailleurs saisonniers…), tout en leur permettant de bénéficier de garanties proches des régimes locatifs de droit commun (contrat d’occupation, quittances, ouverture des droits aux APL…). »

Le CESE préconise donc de «Soutenir le modèle du Foyer pour jeunes travailleurs (FJT) pour les jeunes, qui allie accès au logement et accompagnement social, afin d’en développer l’offre, mais aussi de permettre l’investissement dans de nouvelles formes d’habitats et de favoriser leur possibilité de prospection dans les territoires ». Il estime ainsi nécessaire de « développer des projets d’habitats dédiés innovants alliant logement et accompagnement et s’adaptant autant que possible à la réalité du parcours ».

L’avis du CESE rendu à quelques semaines de la conférence sociale sur les métiers en tension donne ainsi toute son utilité sociale au logement accompagné en en faisant un acteur clé pour permettre aux travailleurs de trouver des solutions pour accéder à un logement, et donc à un emploi.

Téléchargement

La synthèse du rapport
Le rapport