1. Unafo
  2. Toute l’actualité
  3. Enquête Unafo : une baisse de 7% du montant mensuel moyen de l’APL

Enquête Unafo : une baisse de 7% du montant mensuel moyen de l’APL

Catégories
  • Actus Unafo

Depuis l’entrée en vigueur de la réforme de la contemporanéité des aides au logement le 1er janvier dernier, l’Unafo interroge ses adhérents pour mesurer son impact sur le secteur du logement accompagné.

Nous comparons globalement et pour chaque type de résidences (RS ex nihilo / RS-FJT / RS-FTM / PF / RA / FJT / FTM / RS jeunes actifs / Résidence étudiante conventionnée), le nombre de logements (occupés et total), le nombre d’allocataires, le montant total d’APL perçu et le montant mensuel moyen.

Nous poursuivons l’enquête en comparant les données relatives aux mois de septembre 2021 et septembre 2020 (18 répondants représentant 28 895 logements conventionnés et 14 086 allocataires).

La baisse du montant mensuel moyen de l’APL est de 7 %, passant de 253,51 € en septembre 2020 à 234,67 € à septembre 2021.

Nous constatons encore une diminution importante du pourcentage d’allocataires dans le parc de logements conventionnés, la plus importante des différentes enquêtes menées. La part d’allocataires représente en septembre 2021 un peu moins de la moitié du parc (passant de 57 % à 49 %, soit une baisse de 8 points).

Le panel des réponses porte largement sur les résidences pour jeunes.

Le pourcentage d’allocataires est passé de 59 % à 50 %.

Le montant mensuel moyen a baissé de 8 %, mais si l’on distingue les résidences étudiantes des autres résidences pour jeunes, on constate que les étudiants (qui bénéficient d’un forfait pour la prise en compte de leurs ressources) semblent protégés des effets négatifs de la réforme alors que l’écart se creuse nettement dans les autres résidences pour jeunes.

En effet :

  • dans les résidences pour étudiants, le montant moyen de l’APL augmente de 3 % (seul dispositif concerné par une hausse),
  • dans les autres résidences pour jeunes, en revanche, on note un écart de 13 %, soit une baisse du montant moyen de l’APL de 37 euros.

Dans les résidences sociales, le montant mensuel a diminué de 8 % et le pourcentage d’allocataire de 5 points.

Dans les autres dispositifs, pensions de famille et foyers de travailleurs migrants, le panel est plus réduit (un peu moins de 800 logements), la baisse du montant moyen est plus faible (respectivement 2 % et 1 %).

L’Unafo sollicitera à nouveau ses adhérents  en janvier 2022, afin d’avoir une analyse globale de l’écart réel constaté entre 2021 et 2020. Comme certains gestionnaires nous le font déjà remarquer, il est probable que les défauts techniques qui ont conduit la CAF à prendre du retard dans le traitement des dossiers aient été résorbés et que des rappels d’APL soient opérés dans les derniers mois de l’année.