Catégories
  • Actus adhérent
  • Politiques Publiques

L’Unafo

L’Unafo, union professionnelle du logement accompagné, représente ses adhérents, anime et structure le réseau, professionnalise le secteur.

Connaître l'Unafo

Nos adhérents

L'UNAFO rassemble 136 acteurs qui gèrent près de 140 000 logements et qui permettent aux personnes en situation de précarité d'accéder à un logement et d'y rester

Consulter l'annuaire

L'Unafo dévoile les résultats de l'enquête menée auprès de ses adhérents sur l'attribution de l'aide à la gestion locative sociale (AGLS). Cette aide est destinée à financer les actions mises en place par les gestionnaires de résidences sociales.

L’Aide à la Gestion Locative Sociale a été mise en place pour soutenir les acteurs du logement accompagné dans l’action qu’ils mènent pour offrir à leurs résidants une gestion locative sociale adaptée à leurs besoins.

Des montants insuffisants
La ligne budgétaire votée chaque année par le Parlement dans le cadre de la loi de finances subit des ponctions régulières, avec comme conséquence de priver une résidence sociale sur cinq de cette aide et de la réduire pour une large proportion d’entre-elles.
Depuis plusieurs années, l’UNAFO souligne la faiblesse des montants plafonds définis par la circulaire, l’absence de revalorisation depuis 2013 et l’insuffisance des dotations budgétaires au regard de l’augmentation du nombre de résidences sociales.

A cette situation qui perdure s’ajoute une absence de visibilité sur l’aide qui sera effectivement attribuée, celle-ci n’étant le plus souvent connu qu’à l’été pour l’année en cours.
Une forte inégalité de traitement
L’inégalité de traitement est flagrante selon les territoires. Le montant de l’aide attribuée pour mener des actions en 2019 n’était, en outre, connue au 30 juin que pour un tiers des résidences.

Nos propositions
L’Unafo formule trois propositions :

  1. Mettre en adéquation les ressources avec les besoins des gestionnaires : les ressources réellement attribuées au titre de l’AGLS sont insuffisantes pour que les gestionnaires mènent leurs actions de gestion locative sociale, pourtant indispensables pour favoriser l’accès au logement pérenne des personnes en difficulté.
  2. Donner de la visibilité aux gestionnaires par des conventions pluriannuelles,
  3. Engager un dialogue avec les territoires les plus en décalage : l’Unafo souhaite qu’un dialogue soit établi, en visant en priorité les départements sur lesquels les écarts sont les plus marqués (les départements d’Ile de France, le Rhône, la Haute Garonne, le Var…) afin de réfléchir à une harmonisation des pratiques.

Chiffres clés

20%

des résidences sociales n’a perçu aucune AGLS en 2018

30%

des départements appliquent les montants

2/3

des résidences sociales ne connaissent pas le montant en juin.

Les documents à télécharger

L’enquête de l’Unafo
Le communiqué de presse