1. Unafo
  2. Toute l’actualité
  3. Réforme des aides au logement, en vigueur le 1er janvier 2021. Vraiment ?

Réforme des aides au logement, en vigueur le 1er janvier 2021. Vraiment ?

Catégories
  • Actus Unafo
  • Politiques Publiques

Dans un entretien dans Le Parisien, Emmanuelle Wargon annonce que la contemporanéité des aides au logement devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2021. Après déjà 3 reports, dont le dernier à la suite de la demande de l’Unafo.

L’entrée en vigueur de la contemporanéité du calcul des aides au logement est annoncée par Emmanuelle Wargon dans un entretien dans Le Parisien pour le 1er janvier prochain. Ainsi, à partir de cette date, les aides au logement devraient être calculées automatiquement sur la base des revenus des douze derniers mois.

Dans un contexte de crise économique, Emmanuelle Wargon annonce que cette réforme devrait permettre « à un nombre plus élevé de bénéficiaires de voir les APL augmenter, ce qui réduira fortement les économies liées à la réforme ». 

Depuis de nombreux mois, les associations, dont l’Unafo, expliquent que cette réforme, pour laquelle aucune étude d’impact n’a été fournie par le gouvernement pénalisera plus particulièrement les jeunes actifs. Emmanuelle Wargon annonce, sans pour autant en détailler les modalités, qu’un forfait spécifique s’appliquera pour les étudiants.

La réaction de l’Unafo

Dans une interview par AEF , Arnaud de Broca, délégué général de l’Unafo réagit : « On peut penser que nous entrons dans une période durant laquelle les ressources vont davantage baisser, et que, donc, dans les premiers mois, cette réforme aura plutôt un impact positif. Elle fera sûrement davantage de bénéficiaires que si elle était entrée en vigueurs au 1er janvier 2020, mais il faudra voir dans la durée », et regrette de ne pas avoir reçu d’étude d’impact poussée, notamment pour les jeunes et les étudiants. Et d’ajouter : « Nous allons devoir faire un travail d’accompagnement des résidents, nous disposons de trois mois pour nous mettre en ordre de marche ».