1. Unafo
  2. Toute l’actualité
  3. Le mauvais bilan 2020 de production de logement accompagné en Ile-de-France

Le mauvais bilan 2020 de production de logement accompagné en Ile-de-France

Catégories
  • Politiques Publiques

Le bilan du SRHH confirme les mauvais chiffres de production du logement accompagné mais aussi du locatif social en Ile-de-France.

 

La production de logement accompagné

Pour le secteur du logement accompagné, 3510 logements[1] ont été agrées, dont 2605 places en résidences sociales et pensions de famille. Mais derrière un niveau global équivalent à 2019 se cache une situation pour le moins alarmante, avec une production atone de logement accompagné par rapport aux besoins. Toutefois, les deux tiers sont liés à la transformation de FTM, ce qui ne se traduit par aucune création nette de place.

Alors qu’un peu moins de 500 places de FJT ont été agréées, seulement 200 places de pensions de famille et résidences accueil ont été agréées : l’Ile-de-France ne pouvant atteindre sa part des objectifs fixés au début de la mandature, une partie sera reventilée dans d’autres régions. En 2021, l’Etat souhaiterait a minima deux projets par département : un objectif à 380 places dans la région : un résultat atteint uniquement en 2017.

Une production faible du locatif social

D’autres chiffres sont inquiétants : la part de logements financés en PLAI en structures, soit pour l’essentiel en résidences sociales, représente près de 46% du nombre total des PLAI (contre 1/3 en moyenne ces dernières années). Cela traduit la faiblesse de la production du PLAI en locatif social. Alors que la pression qui s’exerce en Ile de France sur les petits logements (T1 et T2) à faible coût est la plus importante, une production trop faible en locatif social limite les solutions d’accès à un logement.

Par ailleurs, la diminution de la mobilité résidentielle en 2020 a annihilé l’intégralité de la production nouvelle.

Un réel sursaut est indispensable en 2021 pour l’ensemble des demandeurs de logements. Le secteur AHI, hébergement et logement accompagné, a particulièrement besoin d’une production soutenue de logements sociaux et très sociaux.

La révision du SRHH

Le schéma régional de l’habitat et de l’hébergement est un document particulièrement important, qui « prévoit des critères, des indicateurs et des modalités permettant de suivre l’application de ses dispositions et leurs incidences. Il indique […] les objectifs à atteindre (…), en précisant notamment :

1° L’offre nouvelle et la typologie des logements à construire au regard d’une évaluation des besoins. Cette typologie doit notamment préciser l’offre de logements locatifs sociaux ;

2° Les actions à mener en vue de l’amélioration et de la réhabilitation du parc de logements existant, privé et public ;

3° Les réponses apportées aux besoins particuliers des personnes en situation d’exclusion, défavorisées ou présentant des difficultés particulières ;

4° Les réponses apportées aux besoins particuliers des jeunes et des étudiants. » (article L. 302-13 du Code de la Construction et de l’Habitation)

Une consultation des membres du CRHH, dont l’Unafo, aura lieu d’ici mi-septembre pour préciser leurs attentes sur l’évaluation du schéma qui prendra fin en 2023.  L’évaluation se déroulera, pour l’essentiel en 2022 suivi par l’élaboration du futur schéma 2024 – 2030.

 

 

[1] Des révisions de calculs ont été menées lors du deuxième trimestre qui expliquent des chiffres différents de ceux annoncés fin mars.